Spécialiste de la ventilation, faites confiance à l’entreprise Voidie (35).

ventilation

L’air ambiant étant chargé de vapeurs d’eau dans les maisons non ventilées, il se produit des moisissures, des mauvaises odeurs, des décollements de papiers peints, la buée sur les vitres, etc…

Afin d’éviter tous ces désagréments ainsi que des problèmes de santé comme : asthme, bronchite, angine, l’entreprise Voidie vous suggère différents systèmes de ventilation ou d’insufflation existent.


La VMC double flux avec récupération de chaleur

Ce système limite les pertes de chaleurs inhérentes à la ventilation. Il récupère la chaleur de l’air vicié extrait de la maison et l’utilise pour réchauffer l’air venant de l’extérieur.

récupération-de-chaleur

Il est constitué :

– d’un circuit d’insufflation d’air neuf dans les pièces principales. L’air extérieur est filtré, préchauffé au niveau d’un échangeur de chaleur et pulsé grâce à un ventilateur dans les pièces principales par le biais de bouches d’insufflation.

– d’un circuit de récupération d’air vicié dans les pièces de service. L’air est aspiré dans la cuisine, la salle de bains et les WC et filtré. Sa chaleur est récupérée au niveau de l’échangeur et transmise au circuit d’air neuf. L’air extrait est ensuite évacué à l’extérieur.

Cet équipement est plus coûteux qu’une VMC simple-flux et consomme plus d’électricité, mais il permet des économies de chauffage importantes en récupérant jusqu’à 70 % (90 % dans les systèmes haute performance) de la chaleur contenue dans l’air vicié extrait.

La récupération de chaleur par la VMC est particulièrement intéressante dans une maison bien isolée qui nécessite peu de chauffage : une VMC double flux peut récupérer environ 1 500 kWh par an. L’économie réalisée est alors comprise entre 7 et 10 % de la consommation de chauffage.


La VMC simple-flux

vmc-simple-unelvent

L’air frais venant du dehors traverse d’abord les pièces de séjour, les chambres et est évacué des pièces de service par un groupe d’extraction comportant un ventilateur.

Les VMC simple-flux autoréglables ont des débits d’air constants quelles que soient les conditions extérieures (vent, pluie) et intérieures (nombre d’occupants, humidité).


VMC Hygroréglables

Les VMC hygroréglables voient leur débit d’air varier en fonction de l’humidité intérieure, ce qui permet de garantir l’évacuation plus rapide d’un air très humide tout en limitant les gaspillages (ventilation adaptée aux besoins).

La VMC Hygro A associe des bouches hygroréglables (débit variable) et des entrées d’air autoréglables (débit fixe).

La VMC Hygro B associe des bouches hygroréglables et des entrées d’air hygroréglables permettant un gain thermique plus important que la VMC hygro A.